Skip to main content

Comment faire un bon suivi

Comment faire un bon suivi

par Peter Vogt

Vous avez fait une demande en ligne pour un poste que vous vouliez vraiment obtenir. Cependant, vous ne pouvez vous empêcher de penser à quelles chances vous avez par rapport à d’autres postulants ou si vos documents ont disparu dans le cyberespace. Un suivi par téléphone ou par courriel auprès de l’employeur pourrait vous aider à savoir où vous en êtes dans votre demande. Mais est-ce vraiment une bonne idée de faire cela? Ça dépend.

«Les directeurs d’embauche me disent qu’ils apprécient la ténacité et les postulants qui communiquent de l’enthousiasme et de la confiance à propos de leur correspondance au profil du poste lors de leur appel de suivi», dit Carol Anderson, directrice de développement carrière et de placement à la Robert J. Milano Graduate School of Management and Urban Policy.

«Nous avons récemment embauché un étudiant qui a rédigé un bon courriel détaillant son expérience et pourquoi il voulait obtenir son expérience de travail requise pour son diplôme en travaillant pour notre cabinet», dit Julia McKinley, recrutement national pour Grant Thornton LLP qui a des bureaux à Montréal et à Toronto. « Lorsqu’il a appelé pour faire un suivi, j’étais impressionnée. Il avait fait sa recherche sur le cabinet et avait des raisons concrètes pour lesquelles il voulait acquérir de l’expérience avec nous. Alors malgré le fait que nous n’avions ni budget, ni poste pour lui, nous l’avons embauché.

Cependant, il y a une autre version de cette histoire : l’appel de suivi qui a impressionné un directeur de recrutement pourrait tout autant en énerver un autre.

«Je crois que faire le suivi d’un C.V. envoyé par la poste était plus accepté, même si c’était juste pour s’assurer que la bonne personne ait reçu le C.V.», dit Bonita Martin, directrice de terrain en emploi et rétention pour le Western & Southern Financial Group. «Mais maintenant qu’Internet donne aux recruteurs l’accès à des centaines de personnes qui envoient leurs C.V. pour des postes, et que chaque personne possède ou ne possède pas les critères requis pour le poste en question, je préfère que les candidats ne fassent pas de suivi sur l’envoi de leur C.V. initial ou leur réponse à une annonce.»

En fin de compte, c’est votre décision de faire ou non un suivi auprès des employeurs. Mais si vous décidez de le faire, tenez compte des conseils clés suivants.

Votre manière de faire le suivi compte

La plupart des étudiants d’université et des nouveaux diplômés qui font un suivi auprès des employeurs appellent et disent «Je n’ai pas eu de nouvelles», dit Al Pollard, un spécialiste en développement de carrière qui a passé 7 ans à travailler en tant que recruteur pour Enterprise Rent-A-Car. «Selon moi vous n’aurez pas de nouvelles si vous adoptez ce genre d’attitude».

Au contraire, laissez savoir à la personne avec qui vous faites affaire «que vous avez envoyé votre C.V. pour le poste _____, et que vous voudriez vous assurer que votre C.V. ait bien été reçu et vérifier quand les postulants seront contactés pour des entrevues», dit Linda Wyatt, directrice au centre d’emploi d’un collège communautaire.

Personne n’aime un harceleur

Si vous faites un suivi, surtout par téléphone, ne faites pas 10 appels, 1 seul ou 2 suffisent, dit Anderson.

De plus, rappelez-vous qu’il vaut mieux attendre au moins quelques jours avant de faire un suivi, et que les employeurs qui incluent «pas d’appels, s’il vous plait» dans leurs affichages de postes le font pour une raison claire.

Le courriel est une option viable

Certains employeurs détestent recevoir des appels de suivi mais recevoir des courriels ne les dérange pas. «C’est juste une question de commodité et de gestion du temps», dit Martin. «Je suis capable d’imprimer une note de remerciement ou un suivi par courriel et de l’inclure dans mon dossier de C.V./candidat, puis rapidement répondre à un candidat que le processus d’embauche et de sélection peut prendre jusqu’à 2 mois.»

Un simple texte peut être pratique

Si l’idée de faire un suivi par téléphone vous intimide, servez-vous d’un texte bref. Voici un exemple :

C’est ____ à l’appareil. Il y a quelques jours, j’ai fait une demande pour le poste de ____ du département ou de la division ____ de votre entreprise. Je vous appelle pour m’assurer que vous aviez bien reçu mon C.V. et pour réaffirmer mon intérêt pour ce poste.

Assurez-vous de pratiquer vos paroles jusqu’à ce qu’elles semblent improvisées avant de prendre le téléphone.

Vaut mieux être bref

Personne ne veut être à l’autre bout du fil lors d’une conversation inattendue de 20 minutes ou d’un courriel non sollicité de 4 pages de long. Alors assurez-vous que votre suivi soit bref. Vous n’avez pas besoin de beaucoup de mots pour faire un gros impact qui mènera à une entrevue et espérons-le, au poste en soi!

Traduit par Sophie Welter, Monster.ca