Skip to main content

Inverser les rôles pour mieux connaître un éventuel employeur

Inverser les rôles pour mieux connaître un éventuel employeur
Par Johanne Ménard
Collaboratrice de Monster



Au risque de sur-simplifier, on pourrait avancer qu’un bon recrutement comprend deux volets: d’une part, la satisfaction d’un l’employeur devant le candidat correspondant aux critères de l’emploi et d’autre part, la satisfaction du candidat devant l’emploi comblant ses aspirations professionnelles et personnelles. Cette adéquation entre les attentes de l’un et de l’autre est la finalité souhaitée par tout chercheur d’emploi. Afin d’y arriver, encore faudra-t-il bien se connaître de part et d’autre.
On a déjà beaucoup écrit sur les questions d’entrevue qui permettent à un employeur de bien jauger un candidat, mais peut-être un peu moins sur les questions d’un candidat soucieux de bien connaître son employeur futur. Dans le contexte du marché de l’emploi actuel, cette étape du processus de recherche d’emploi mérite une préparation et une attention soignées.
 
Une question de « timing »
 
Avant d’aborder le sujet du contenu des questions à poser, il m’apparaît encore plus important de prêter attention au « timing » selon lequel un candidat posera ses questions. Par exemple, dans le cas d’un poste de cadre, une question portant sur les modalités salariale qui serait posée trop tôt dans le processus pourrait être mal interprétée par l’employeur. La méfiance d’un employeur pourrait également s’éveiller dans le cas où un jeune candidat demanderait de multiples détails sur les congés payés par l’employeur, et ce, dès la première entrevue. En d’autres mots, le choix du moment où l’on posera certaines questions à l’employeur peut révéler le fond de nos priorités tout autant que le contenu même de celles-ci.
Dès le premier contact

Certaines questions importantes méritent d’être posées d’entrée de jeu. Afin de ne pas leurrer l’employeur quant à notre intérêt réel pour le poste ou notre disponibilité pour débuter selon les délais prévus, il est préférable d’aborder quelques points avant même que ne débute le processus d’entrevue. À défaut que ces informations soient indiquées dans l’affichage du poste et dans la mesure où les réponses à celles-ci pourraient influer de façon déterminant la décision de postuler ou non pour un emploi, il m’apparaît judicieux de poser les questions suivantes dès le premier entretien avec l’employeur:
  • Quelle est la date d’entrée en poste de l’emploi? Un candidat (ex: en congé d’invalidité, en congé de maternité ou de paternité, aux études, etc.) dont la disponibilité n’est pas à court terme aura intérêt à poser la question ou à indiquer sa date de disponibilité clairement dans sa lettre de présentation. 
  • Quel est le statut de l’emploi? S’agit-il d’un poste permanent ou temporaire? À temps complet ou à temps partiel?
  • Quel est le lieu exact de l’emploi? L’accessibilité à un lieu d’emploi est cruciale pour plusieurs personnes vivant dans une grande métropole. Des ponts à traverser, des contraintes de services de garde, des limites quant aux moyens de transport, etc. feront en sorte que la localisation d’un employeur fera toute la différence.
  • Quel est l’horaire de travail? L’horaire de travail (heure du début et de la fin; journées ouvrables de la semaine; quarts de travail; rotation des quarts; etc.) peut également influencer le choix d’un emploi.
  • Quelles sont les attentes au niveau du voyagement? Un emploi exigera-t-il des séjours à l’extérieur sur une base régulière? Voilà un facteur qui peut également jouer pour beaucoup.
  • Quelle est la politique des vacances annuelles? Certains employeurs tiennent compte de l’expérience antérieure des candidats et accordent les semaines de vacances selon…d’autres ont des politiques différentes qui font qu’un nouvel employé (qui aurait déjà cumulé des années d’expérience de travail) recommence à cumuler des vacances selon les règlements prescrits dans la Loi sur les Normes du Travail.
  • Quelles sont les attentes au niveau de la langue de travail? Un emploi qui requiert un niveau élevé de bilinguisme tant à l’oral qu’à l’écrit est bien différent d’un emploi qui ne requiert qu’une bonne maîtrise d’une seule langue.
  • Quelle place est accordée aux pratiques religieuses? Si les pratiques de l’employeur en matière de respect de pratiques religieuses en milieu de travail sont d’importance capitale pour un candidat (ex: disponibilité d’un lieu de prière), il lui revient de poser la question.
Dans tous les cas, il vaut mieux poser la question plus tôt que tard et surtout, ne JAMAIS présumer de la réponse de l’employeur. 

Garder le meilleur pour la fin
 
Les candidats auront tout avantage questionner un employeur sur ce qui le distingue des autres soit: sa mission, son objectif, sa structure organisationnelle et ses valeurs. Le site web d’une entreprise peut souvent vous en dresser un portrait général, mais il n’y a rien comme de l’entendre de la bouche de quelqu’un qui y travaille quotidiennement. On vous partagera probablement des exemples concrets de ce que représente le quotidien au sein de l’entreprise et aux commandes de l’emploi en particulier.
 
Les questions suivantes pourront être contemplées:
 
Pour mieux connaître le poste et ses attentes:
  • Qu’est-ce qu’on entend par «capacité à faire face au stress »?
  • « Être apte à mener plusieurs tâches ou dossiers de front », ça ressemble à quoi au juste?
  • Quels sont les critères de succès (indices de rendement ou de performance) utilisés pour évaluer le rendement du titulaire de ce poste?
  • Quel est l’organigramme général du département dans lequel se situe le poste?
Pour mieux connaître l’entreprise:
  • Qu’est-ce qui résume le mieux la « culture de l’entreprise? »
  • Quels sont les grands objectifs de la compagnie? Les réalisations majeures? 

Arriver préparé
 
Rarissimes seront les entrevues au cours desquelles l’employeur n’offrira pas l’occasion aux candidats de poser leurs questions. Ce moment survient le plus souvent à la fin de l’entretien et est habituellement de courte durée, d’où l’importance d’y être bien préparé.
 
  • On aura préalablement pris soin de lire sur l’employeur en consultant le site internet de celui-ci en ciblant les sections les plus reliées à l’emploi;
  • On aura surtout bien lu l’affichage de poste et pris connaissance des détails ayant trait à nos critères prioritaires;
  • On aura noté nos questions par écrit avant l’entrevue.